Quand puis-je demander mon niveau de formation Dressage Horse pour monter au premier niveau?

Les coureurs me demandent souvent: «Comment est-ce que je sais que c’est le bon moment pour déplacer mon cheval de dressage de niveau de formation jusqu’au premier niveau? Dans cet article, je vais vous donner un moyen de proposer un plan logique pour l’introduction de nouveaux travaux à Training Niveau.

Tout d’abord, je veux simplement faire un commentaire général. Toute formation devrait être une progression systématique vers un résultat final souhaité. Donc, vous devez pouvoir voir la grande image.

Par exemple, même à Training Level, la qualité de vos cercles de 20 mètres permettra de collecter plus tard sur la route. Les cercles montrent la capacité de votre cheval de se pencher également vers la gauche et vers la droite. Sa capacité à
plier sur un grand cercle lui permet d’augmenter progressivement son pli de 20 mètres à 18, à 15, à 12, à 10. Comme il devient assez souple pour se pencher le long d’un arc plus serré, vous posez les bases de l’avancée
travail latéral tel que l’épaule, les hanches et la demi-passe.

Beaucoup de fois, les gens me disent: “Oh, bien, je travaille UNIQUEMENT au niveau de formation.” Vous devez comprendre que le travail qui se fait au niveau de la formation, comme le pliage correct sur un cercle de 20 mètres, est essentiel à la progression systématique de votre cheval vers le travail plus avancé.

Examinons donc une façon de planifier votre programme. Voici ce que j’ai fait. Au début des années 70, je devais travailler beaucoup de moi-même. J’ai donc utilisé les tests de l’USDF comme guide. Je savais que ces tests étaient conçus avec la systématique
la progression du cheval de dressage à l’esprit. Je pensais: “Eh bien, c’est un bon endroit pour commencer car je n’ai personne pour me dire quoi faire”.

Je travaillerais sur tout ce qui était au niveau de la formation. Et même si mon cheval n’était pas prêt pour le prochain niveau, je regarderais toujours et je lisais ce qui se passait dans les tests de premier niveau. De cette façon, j’aurais une idée de ce qui se passait ensuite.

Disons que mon cheval de dressage est au niveau de l’entraînement. Je polir mes cercles de 20 mètres, mes transitions de base de la démarche à la démarche et le cercle extensible. C’est génial, mais je regarde de l’avant. Je vois que je devrai faire des serpentines, où j’ai la complication de changer le virage de gauche à droite.

Je commencerai également à ajouter des cercles plus petits car, finalement, au premier niveau, j’ai besoin de faire des cercles de 10 mètres dans le trot et des cercles de 15 mètres dans le canter. Maintenant, cela ne signifie pas que je vais tout à coup passer de cercles de 20 mètres au trot à 10 mètres.

Au lieu de cela, sachant que mon cheval devra faire des cercles de 10 mètres sur la route, lorsqu’il pourra facilement faire des cercles de 20 mètres, je ferais des cercles de 18 mètres. Et puis, dans quelques semaines ou quelques mois, quand il pouvait faire confortablement
Des cercles de 18 mètres, je ferais des cercles de 16 mètres.

Parce que je regarde en avant, et je sais ce qui est requis au premier niveau, je planifie un programme où je fais progressivement l’arc de mon cercle plus serré et plus serré jusqu’à ce que finalement je puisse faire des cercles de 10 mètres facilement au trot.

Et ce que je veux dire par “facilement”, c’est que mon cheval peut gérer l’arc de cette courbe sans avoir à trouver une évasion telle que faire basculer les quartiers arrière dans ou hors de sa ligne de voyage.

Je verrais également qu’il y a des rendements des jambes dans les tests de premier niveau. Je pense donc: «Mon cheval doit apprendre à s’éloigner d’une jambe derrière la circonférence». Peut-être devrais-je incorporer des virages sur le coup droit dans mon travail à
Niveau de formation afin que je sois prêt à faire des gains de jambe lorsque le moment viendra.

Au premier niveau, je dois aussi montrer des allongements au trot et au canter. Je travaille donc sur le développement de l’élasticité par allongement et raccourcissement. Même au niveau de l’entraînement, je commence à faire des exercices de bande de caoutchouc. Je vais un peu plus en avant
pour trois ou quatre pas, puis revenez trois ou quatre pas. Et je le répète – trois ou quatre pas un peu en avant et trois ou quatre pas un peu en arrière. En faisant cela, je me concentre vraiment sur le maintien de la
même rythme et le même tempo dans les deux “engrenages”.

Je remarque également qu’au premier niveau il y a un petit contre-joueur. Je pense donc à l’incorporation d’un contre-joueur dans mon travail. Je viens à 1 mètre du rail au moment où je suis en face de B ou E. Puis, à la fin du côté long, je retourne sur la piste. Je fais ce modèle si progressivement que mon cheval ne sait même pas que je demande quelques étapes du contre-joueur.

Peu à peu, je sors du rail un peu plus. Ma prochaine étape est de venir à une heure et demi du rail. Nous sommes à un mètre et demi du rail quand nous sommes en face de B ou E, puis nous revenons à la dernière lettre.

Alors, je continue à polir les mouvements au niveau de l’entraînement avec mon cheval de dressage, mais j’ai toujours un œil sur ce qui est au premier niveau et je commence à intégrer un peu de ce travail aussi.

Êtes-vous malade et fatigué de techniques de formation compliquées et confuses?
Êtes-vous frustré par des émotions négatives comme la peur et le manque de confiance?
Souhaitez-vous être formé par un entraîneur olympique à trois reprises?
Apprenez comment en allant: http://www.janesavoie.com/ ou http://www.dressagementor.com